Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Reflexions Et Actions D'un Élu De Proximité

  • : André Figoureux, Maire de West-Cappel, Pt de la CCHF, Conseiller Régional.
  • André Figoureux, Maire de West-Cappel, Pt de la CCHF, Conseiller Régional.
  • : Diverses informations relatives à la commune de West-Cappel, à la CCHF (Communauté de Communes des Hauts de Flandre) au Conseil Régional. Ces informations sont publiées sous ma seule responsabilité. Tel : 06.18.55.31.53
  • Contact
26 mai 2016 4 26 /05 /mai /2016 05:00

Ce lundi 23 mai 2016, je siégeais en Commission Agriculture au Conseil Régional des Hauts de France au cours de la quelle je suis intervenu sur l'avenir des abattoirs de la région..

Pour parfaite information, je souhaite vous faire part des éléments relatifs au dossier à l’ordre du jour :

  • Une délibération complémentaire relative au plan d’urgence pour l’élevage

Un plan d’urgence en faveur de l’élevage a été voté par la Région Hauts-de-France le 28 janvier dernier.

Le Département de la Somme souhaite accompagner l’action de la Région en faveur de l’élevage et a établi une charte avec l’Etat et les organisations professionnelles en vue de la sauvegarde des filières d’élevage pour une durée de 5 ans (2016-2020).

Le conseil d’administration du GIE lait-viande a décidé le 7 mars 2016 de participer à ce dispositif pour les élevages de ruminants et a proposé d’être l’organisme de centralisation des demandes et de gestion administrative et financière.

Un courrier a par ailleurs été envoyé à tous les éleveurs afin de les informer du dispositif mis en place par la Région en partenariat avec le GIE-Lait viande et la Chambre d’Agriculture.

Le dispositif « Avenir élevage 80 » se décline sur 3 axes complémentaires :

  1. Contacter et identifier les élevages professionnels prêts à s’engager dans un dispositif d’accompagnement visant, selon leur situation, soit l’optimisation des moyens, soit une réflexion approfondie sur leur système de production à 5 ans.
  2. Favoriser les transferts d’ateliers aux normes en cas d’arrêt d’activité et favoriser l’installation des jeunes agriculteurs en élevage.
  3. Accompagner les éleveurs dans l’adaptation technique et technologique de leurs ateliers en vue d’optimiser leurs investissements avec le souci permanent d’améliorer les conditions de travail dans l’élevage.

Le plan d’urgence propose également aux éleveurs un audit-conseil de leur exploitation.

Cet outil, entièrement nouveau et très performant, a été développé en partenariat avec les Chambres d’Agriculture.

L’objectif de cet audit-conseil est d’accompagner les éleveurs des Hauts de France (bovin lait, bovin viande, ovin, porcins et lapins) dans leurs démarches de réflexion stratégique. Suite aux conclusions de cet audit, l’éleveur pourra bénéficier d’un accompagnement conseil par un organisme de son choix qui devra être agréé par un comité de pilotage mis en place à cet effet.

Tout éleveur dont le siège d’exploitation est situé en Hauts-de-France et qui en fait la demande pourra en bénéficier.

La commission agriculture a émis un avis favorable :

  • A la signature de la charte « Avenir élevage 80 » entre la Région, le Département de la Somme, l’Etat, la Chambre d’Agriculture de la Somme et les organisations professionnelles de la Somme.
  • Au versement de 2200 € à l’établissement national des produits de l’agriculture et de la mer (FranceAgriMer), pour la prise en charge des frais de traitement des dossiers régionaux (cette aide vient en complément des dotations d’état).
  • Au versement de 500 000 € au GIE lait-viande Nord-Picardie, pour financer les audits conseils – le coût total de l’opération est de 900 000 € TTC, soit un taux de participation de 55.56%.

Ces avis de commission devront à présent faire l’objet d’une validation lors de la séance plénière qui se tiendra ce jour et demain vendredi.

Partager cet article

Repost 0
Published by André FIGOUREUX. - dans Conseil Régional
commenter cet article

commentaires