Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Reflexions Et Actions D'un Élu De Proximité

  • : André Figoureux, Maire de West-Cappel, Pt de la CCHF, Conseiller Régional.
  • André Figoureux, Maire de West-Cappel, Pt de la CCHF, Conseiller Régional.
  • : Diverses informations relatives à la commune de West-Cappel, à la CCHF (Communauté de Communes des Hauts de Flandre) au Conseil Régional. Ces informations sont publiées sous ma seule responsabilité. Tel : 06.18.55.31.53
  • Contact

Permanences Sans Rendez-Vous

23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 18:51

 

Depuis sa création, en 2007, la MDE accompagne les demandeurs d'emploi, les salariés et les aide dans leurs démarches liées à l’emploi et à la formation. Cela ne sera plus possible à compter du 1er janvier 2011, c'est du moins ce qui nous est imposé par l'Etat, pour éviter de faire doublon avec les services de Pôle Emploi et de gaspiller l’argent public. 

 

A partir de cette date, nous étions censés faire de l'AIO (Accueil, Information, Orientation), autrement dit indiquer à un demandeur d'emploi qu'il doit s'adresser à Pôle Emploi ! Cette action serait absurde et viendrait en doublon avec des services existants ! Où est l’économie?

  

Dernièrement nous avons appris que les financements pour l’AIO ne seraient plus prioritaires par rapport aux autres actions à mener au sein de la MDE.

 

On nous demande maintenant de mener des études ou de mettre en place des actions sur les thématiques suivantes : l’aide à la création d’entreprise, la lutte contre les discriminations à l’embauche, la lutte contre l’illettrisme .... Des sujets certes importants et préoccupants, mais déjà pris en charge par de multiples intermédiaires. Pourquoi faut-il que les MDE s’occupent de cela ?

 

La France croule sous les études.  Si c'est avec ce style de raisonnement que l'on pense résoudre les problèmes de chômage....  

  

Les communautés de communes acceptent de mettre la main à la poche mais pas pour monter des usines à gaz. Elles exigent de pouvoir continuer à accompagner les demandeurs d'emploi et de pouvoir les positionner sur les offres d’emploi disponibles.

 

Que de gaspillage de l'argent public ! Est-ce que la Maison de l’Emploi gêne à ce point de par ses résultats ou le relationnel qu’elle a pu mettre en place avec les habitants ou les entreprises ?

 

Va t-on enfin tenir compte du fait qu'en territoire rural tous les services ne sont pas à proximité ? Sur la CCCB, l’agence Pôle Emploi la plus proche se trouve à Coudekerque-Branche. Certes, cela n’est qu’à 5 kilomètres de Bergues lorsque l’on dispose d’un véhicule, mais cela n’est pas le cas de tout le monde.

  

Est-ce que les décideurs savent que dans nombre de villages, il n'y a qu'un seul bus par jour ? Dans bien des cas, il faut plus d'une demi-journée pour faire un aller retour en bus jusque Dunkerque.

Je me trompe peut-être mais je pensais ( certainement naïvement) que la MDE devait assurer ce rôle de proximité et de relais du service public. Qu’en est-il des habitants si nous ne pouvons plus l’assurer complètement ? 

  

Personnellement, j'en ai désormais assez de cette course d'obstacles continuelle. Depuis 4 ans, j'ai beaucoup donné de mon temps et de mon énergie. Le tout bénévolement. La Maison de l’Emploi présentera donc un dossier aux services de l’Etat, dossier qui ne sera instruit que le 14 décembre, sans certitude d’être fixés, à cette date, sur les modalités financières de fonctionnement. Nouvelle aberration : comment peut-on demander à une structure de commencer à travailler sur une année, sans être sûr des moyens qui lui seront donnés pour fonctionner ! Les communautés partenaires ne peuvent s’engager financièrement sans connaître les modalités de financement de l’Etat.

 

Si cette fois, nous ne sommes pas entendus, je jetterai l'éponge avec les autres élus de la MDE, certainement avant la fin d'année.

 

Dans ce cas, la Maison de l'Emploi serait amenée à devoir licencier ses 7 salariées : un comble !

 

Ce qui ne veut pas dire pour autant que je resterai les bras croisés. Mon intention est de poursuivre le travail engagé, au moins pour la CCCB, mais d'autres présidents de communautés de communes m'ont déjà fait savoir qu'ils souhaitent m'accompagner dans mes nouvelles démarches. 

 

Alors pourquoi ne  pas créer très vite une nouvelle association indépendante au service des demandeurs d'emploi, des salariés et des entreprises du territoire ?

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires