Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Reflexions Et Actions D'un Élu De Proximité

  • : André Figoureux, Maire de West-Cappel, Pt de la CCHF, Conseiller Régional.
  • André Figoureux, Maire de West-Cappel, Pt de la CCHF, Conseiller Régional.
  • : Diverses informations relatives à la commune de West-Cappel, à la CCHF (Communauté de Communes des Hauts de Flandre) au Conseil Régional. Ces informations sont publiées sous ma seule responsabilité. Tel : 06.18.55.31.53
  • Contact

Permanences Sans Rendez-Vous

26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 15:52

P1030873-copie-1.JPG

Cliquez sur la photo pour l'agrandir. Comparez la hauteur des buttes aux 2 personnes au sommet !

 

Pour ceux qui prétendent que j'étais opposé aux bassins de rétention de Bierne, voici à nouveau le texte de mon intervention, lu dans l'hémicycle du Conseil Général lors de l'assemblée plénière du septembre 2012, en présence de monsieur Jean Schepman, vice-président concerné par cette problématique.

A la lecture, vous remarquerez que seules les buttes posent problème, pas les bassins !!! 

 

                  " Monsieur le Président, Chers collègues,

 

Monsieur le Président, avec l'assentiment unanime des conseillers généraux, vous avez créé les Conseils Cantonaux de Concertation qui se mettent progressivement en place. Ces instances permettent à chaque habitant d'un canton de s'inscrire dans une véritable démarche citoyenne.

 

Dans le même louable esprit, vous avez initié la démarche innovante des contrats de territoire, véritable synergie prospective, partagée par un ensemble d'élus selon le schéma classique, mais élargie cette fois aux forces vives représentatives de notre territoire et je pense notamment aux chambres consulaires.

 

Avec mes collègues du groupe UPN, j'ai soutenu ces deux dispositifs parce qu'ils traduisent et traduiront dans la vie de tous les jours ce qu'il est communément convenu d'appeler la démocratie participative.

 

Entre les bonnes intentions et leurs traductions dans les faits, il y a parfois des ratés et je me dois de vous interroger, monsieur le Président, au sujet de l'un d'eux qui vient de se produire sur la commune de Bierne.

 

Là également, un excellent projet du CG, que j'ai soutenu depuis le départ, porté par monsieur Jean Schepman, concerne deux zones de réserve d'eau ou encore à vocation faunistique, ornithologique, écologique. La communauté de communes que je préside s'est engagée à vos côtés en prenant 30.000 m3 de terres, évitant ainsi au CG, d'énormes frais de transport et de mise en décharge.

 

Les plans et caractéristiques de cet aménagement furent présentés lors d'une réunion d'élus et repris ensuite dans le journal de la commune au titre du troisième trimestre 2011. Aucun élu ou habitant de la commune ne manifesta, à ma connaissance, la moindre remarque négative. Mais pas de réunion publique, comme cela fut pourtant annoncé.

 

Voici quelques semaines, les habitants de plusieurs dizaines de maisons riveraines sont effectivement et malheureusement passés du stade des bonnes intentions à celui de la réalité. A quelques dizaines de mètres seulement de l'arrière de leurs habitations se dresse maintenant une butte de terre dont la hauteur oscille entre 1.6 et près de 3 m. Plus d'horizon, plus de perspectives.

 

Suite à un courrier de ma part et à différentes interventions, la butte fut abaissée à 1.6m à certains endroits, mais pas partout. Les autres habitants se trouvent véritablement emprisonnées et le vivent très mal. Qui parmi nous accepterait une telle situation ?

Rencontré lors d'une inauguration, j'ai signalé le fait au VP Jean Schepman qui s'est contenté d'un "c'est la Loi"

 

La loi a t'elle changée depuis la présentation de cette zone aux élus ? La loi impose-t'elle ou permet-t'elle une telle hauteur de butte ? La nuance est fondamentale. Pouvons-nous avoir la communication des textes afférents ?

 

Alors qu'habituellement une réunion publique de présentation d'un projet se fait partout avant la réalisation, celle qui concerne le projet de Bierne se tiendra quand même, mais seulement lorsque les travaux de terrassement seront quasiment terminés, soit le lundi 24 septembre. Ce soir là, tous les élus et tous les habitants actuellement concernés par la "muraille de Bierne" comme l'a titré un hebdomadaire local, seront présents et je serai à leur côté. Des réponses et explications devront nous être données.

 

Nous espérons tous la réalisation de ce beau et utile projet mais refusons catégoriquement que cela se fasse au détriment de très nombreux riverains.

 

Ma question est simple: que compte faire maintenant l'exécutif du CG pour rétablir rapidement une situation qui permette à la fois de garder les nécessaires objectifs initiaux liés à l'écologie et à la  gestion des eaux tout en libérant  de nombreux Biernois de leur véritable prison de terre ?

 

Merci monsieur le Président, chers collègues"

Partager cet article

Repost 0

commentaires