Cérémonie de voeux à West-Cappel : même sur les chassis !

Total
11
Shares

Salle comble pour la cérémonie d’échange de vœux entre notre municipalité et les West-Cappellois”

Courtes interventions des 3 adjoints, Pierre Goussen, Jean-Michel Cardinaël , Patrice Leclaire et de Mmes Sylvia Clep et Corinne Maes.

Lors de mon intervention, 3 points essentiels :

  • Le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal.
  • Le déploiement de la fibre optique à West-Cappel et le raccordement des habitations.
  • Le Centre Aquatique Intercommunal : “Un lieu pour tous, un moment de bien-être pour chacun”

En fin de cérémonie, mise à l’honneur de Mme Isabelle Bernier, notre employée communale à qui nous avons offert un vélo. Merci Isabelle.

Pour celles et ceux qui sont intéressés par le contenu de mon discours, le voici ci-dessous :

“Monsieur le Sénateur,

Monsieur le Conseiller Départemental,

Mesdames et messieurs les VP, maires, adjoints et conseillers municipaux des communes de la CCHF.

Messieurs les représentants de la gendarmerie de Hoymille et du Centre de secours de Wormhout,

Monsieur l’Adjudant-chef Philippe Théry,

Pierre, mesdames et messieurs les adjoints, conseillers délégués, conseillers municipaux, 

Mesdames et messieurs les présidentes et présidents de nos associations et syndicat ainsi que l’équipe éducative.

Claudie, ses collaboratrices et son collaborateur,

Mesdames, Messieurs,

Habituellement, lors d’une cérémonie de vœux classique, les actions d’une municipalité, les aménagements et travaux effectués au cours de l’année qui vient de s’achever sont déclinés par les adjoints, les conseillers délégués ou les conseillers municipaux. Le maire poursuit ensuite avec la présentation des projets qui seront réalisés durant l’année qui vient de commencer.

Ce schéma est impossible ce jour car, à West-Cappel comme ailleurs, pour causes d’élections municipales proches, nous sommes tenus à un devoir de réserve très codé.

Il est tout de même possible de dire quelques mots. Je tiens d’abord à remercier sincèrement celles et ceux qui s’investissent personnellement, chaque jour, pour que notre petite commune réponde aux légitimes attentes de nos habitants :

  • Les employés communaux de West-Cappel qui bénéficient de la particularité d’être totalement autonomes dans l’organisation de leur travail. Ils ont toute ma confiance et même si cela relève d’une méthode de management peu courante en collectivité, je n’ai jamais eu à le regretter. Ils ont d’autant plus de mérite qu’ils sont très peu nombreux, comparé à d’autres communes.
  • Les présidentes et présidents d’associations qui, avec leurs membres, œuvrent dans des domaines certes très divers mais toujours destinés à répondre aux attentes de nos habitants.
  • L’équipe éducative à qui revient la délicate mission de faire éclore le potentiel naissant de chaque enfant qui lui est confié.
  • Tous les membres du CM de West-Cappel qui se sont pleinement investis dans leurs missions, définies et acceptées en 2014, à savoir : étude des différents projets potentiellement réalisables entre 2014 et 2020, ensuite choix en fonction des subventions mobilisables et surtout des finances communales, suivi des chantiers choisis jusqu’à leur réception.
  • Les présidentes et présidents des différentes commissions communales qui ont un rôle prépondérant dans la préparation des différents dossiers, l’achat d’équipements ou encore du CLSH.
  • Une mention spéciale pour les 3 adjoints, Pierre Goussen, Jean-Michel Cardinaël et Patrice Leclaire. Les 3 s’investissent beaucoup pour West-Cappel. Nous nous réunissons très fréquemment le samedi matin en mairie et chacun de nous a le réflexe d’informer immédiatement les 3 autres de toute décision ou évolution de dossier.

J’aimerais également aborder avec vous quelques dossiers qui concernent la CCHF et donc notre commune.

Tout d’abord le (PLUI) Plan local d’Urbanisme Intercommunal qui dessine les grandes lignes, les grands axes d’aménagement de West-Cappel et des 39 autres communes de la CCHF jusqu’en 2035, en retenant les enjeux d’urbanisation (construction de logements, zones économiques, transports) et la protection de l’environnement et des paysages, notamment avec les zones humides.

Le PLUI doit être conforme au SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale Flandre Dunkerque) qui est un document élaboré par la CCHF et la CUD.

Avec le SCOT, 2 règles essentielles sont à respecter :

  • Une diminution de la consommation des terres agricoles
  • Et le respect des zones humides, les zones sensibles.

Pour mettre au point ce PLUI, la CCHF doit surmonter plusieurs obstacles. En 2016, certains organismes d’Etat soulèvent un 1er obstacle : les zones humides. Il faut : « éviter, réduire, compenser ».

Bien après, second obstacle : la CCHF « consommerait trop de terres agricoles » alors que nous l’avions déjà considérablement réduite. Les services de l’Etat souhaitent en effet augmenter le nombre de maisons à l’hectare dans les nouveaux lotissements pour arriver à une densité de 20 ou 25. Une fois retirés tous les espaces communs, nous aurions alors des parcelles de 250 m² environ sur laquelle il faudrait encore construire l’habitation. Cela équivaudrait tout simplement à ôter toute attractivité à nos communes rurales.

Le 3ème obstacle soulevé dernièrement par les services de l’Etat concerne l’obligation d’avoir, au préalable, tous les équipements sur les terrains constructibles, eau, électricité, fibre etc. Cela pose problème notamment pour les stations d’épuration… West-Cappel et Wylder ont une station d’épuration commune et cette dernière ne pourrait plus recevoir les eaux que de 43 habitants supplémentaires d’ici 2035, soit 12 à 13 maisons pour les 2 communes en 15 ans. Inadmissible car les stations provisoires sont très performantes.

Après le rapport de la DDTM (Direction départementale des Territoires et de la mer), 57 pages ne comportant pas une seule ligne positive, la volonté de la CCHF est de faire une pause, de ne pas se presser et de trouver un accord pour garantir le développement économique sur son territoire mais aussi de nouvelles constructions dans chacune des communes de la CCHF.

Nous nous opposerons, sans aucune concession, à leur volonté délibérée, de rassembler le nouvel habitat et le futur développement économique presque exclusivement sur le Dunkerquois.

Au contraire, chaque commune de l’Avant-Pays doit avoir le droit affirmé de vivre et de pouvoir accueillir de nouveaux habitants afin de pérenniser nos écoles et associations.

Juste une petite précision pour clore ce sujet : selon les cartes récemment publiées par un quotidien, ce ne sont pas les communes de notre Avant-Pays qui seraient particulièrement concernées par la très probable submersion marine annoncée en 2050 mais bien les territoires où la DDTM veut concentrer les futurs habitat et développement économique…

Passons à un point qui nous concerne au premier chef : la fibre optique à West-Cappel. Le déploiement de la fibre et le raccordement des habitations sont bien deux sujets différents.

Il fut promis que la fibre arriverait devant chaque habitation avant fin novembre 2019. Promesse tenue à plus de 90 %. Si une ou deux personnes, surtout une, ne s’évertuaient pas à être particulièrement imaginatifs pour retarder l’entreprise, les travaux seraient déjà terminés.

Pour le raccordement de la fibre aux habitations, seuls les petits fournisseurs d’accès sont déjà à votre disposition. Contrairement à leurs engagements, les 4 grands opérateurs sont à la traîne : SFR, Free, Bouygues et surtout Orange. J’ai tout récemment signalé leur comportement au Syndicat Mixte 59/62 Numérique mais également au Conseil Régional qui finance tout de même 50 % du déploiement de la fibre…

——————————————————————————

Enfin, quelques informations sur le futur centre aquatique de la CCHF qui sera situé sur la commune de Wormhout, rue d’Herzeele. Proximité évidente pour West-Cappel.

L’enveloppe financière globale sera de 15 962 546 €, toutes études comprises. Inclus également le réseau de chaleur qui alimentera notre centre aquatique, la maison de retraite de Wormhout ainsi que le groupe scolaire Jean Moulin.

Le terrain est donné à l’€ symbolique par la commune de Wormhout.

Les subventions régionales devraient se rapprocher de 4.000.000 €

L’aide de l’Etat se monte à 1.020.000 €

Nous espérons que le Département nous aidera également dans le cadre du financement des abords. Réponse dans les prochaines semaines.

La chaudière sera alimentée par des anas de lin fournis par les 6 teilleurs de lin locaux. Economie circulaire exemplaire.

Le centre aquatique de la CCHF sera composé d’un :

  • 1 bassin sportif en inox de 8 couloirs,
  • 1 bassin d’activités en inox de 150m2, profondeur de 1,20m mais équipé d’un fond mobile pour permettre certaines activités dont l’aquabike ;
  • 1 bassin balnéo-ludique en inox de 200m2 avec animations.
  • 1 lagune de jeux pour les enfants de 50m2 également équipée d’animations ;
  • 1 toboggan intérieur 
  •  1 Espace Bien être : à savoir hammam / sauna / douches massantes / bain bouillonnant / espaces de détente
  • 1 solarium aménagé (jeux d’enfants secs, terrains de beach-volley, tables pour le pique-nique, etc.)

Avec ce Centre Aquatique Intercommunal, la volonté politique des élus de la CCHF est de répondre aux 3 thèmes suivants :

  • L’apprentissage de la natation : tous les enfants entrant en sixième doivent savoir nager.
  • Un lieu pour un Club sportif
  • Et développer le « Sport/santé » avec ou sans ordonnances.

C’est d’ailleurs essentiellement pour ces 3 raisons que le projet a évolué et que nous sommes passés de 6 à 8 lignes d’eau.

La pose de la 1ère pierre a eu lieu ce vendredi 10 janvier pour une ouverture prévue fin juin 2021.

Une précision, la cérémonie de la première pierre s’est terminée vendredi vers 13h30 et les premiers engins de chantier sont rentrés sur le terrain l’après-midi même.

Le Centre Aquatique Intercommunal : « Un lieu pour tous, un moment de bien-être pour chacun ».

Par précaution électorale, je n’aborderai donc aucun projet municipal pour 2020.

Avec 14 autres colistiers, je briguerai un dernier mandat en mars prochain. La liste actuelle sera complétée et rajeunie et se rapprochera au maximum de la parité homme-femme. Je commencerai les premiers contacts très prochainement.

Encore une fois, un sincère et chaleureux merci à toutes celles et tous ceux qui s’investissent, à un titre ou à un autre pour West-Cappel. Peu importe qu’ils habitent West-Cappel, y travaillent ou appartiennent à un organisme qui intervient sur la commune.

Excellente année à chacune et chacun d’entre vous, à celles et ceux qui n’ont pas eu la possibilité de se joindre à nous, surtout aux personnes qui doivent faire face à de gros problèmes de santé, familiaux ou professionnels comme les 304 salariés de TIM pour qui j’ai une pensée particulière en ce moment.

Certes, joie, sérénité et pleins de petits bonheurs au quotidien mais surtout la santé.

Voilà les vœux que je formule à votre endroit de la part du personnel communal, des membres du CM et en mon nom personnel.

Vive West-Cappel, vive la CCHF et vive la Flandre.”

Vous devriez aimer également